• Accueil
  • > Archives pour le Jeudi 19 mai 2011

DU COUPLE-ATTACHEMENT AU COUPLE-LIBERTE DE L’AMOUR-POSSESSION A L’AMOUR VRAI

Posté par editecyloniah le 19 mai 2011

DU COUPLE-ATTACHEMENT AU COUPLE-LIBERTE DE L’AMOUR-POSSESSION A L’AMOUR VRAI dans Canalisations Diverses 561651_3929739526954_2104456830_n

Message de Marie Madeleine aux aventuriers de l’Amour Vrai.

___________________________________________________________________________________________________________________

Chers amours, il est temps d’atterrir sur le nouveau continent du véritable Aimer.

Nous avons commencé il y a quelques temps un message sur la sexualité sacrée. Avant de le terminer, il m’apparaît urgent de faire une mise au point préalable sur la nécessaire évolution de vos couples.

Vous voici arrivés en 2011, dans une énergie chaque jour plus intense et révélatrice. Vous savez que ces moments peuvent être aussi merveilleux à vivre si vous les vivez dans la conscience et l’acceptation, qu’insoutenables pour ceux qui refusent le changement et laissent les peurs les enliser dans des schémas d’involution.

Je m’adresse à vous qui savez aux tréfonds de vous-même qu’un changement s’impose aussi dans vos relations amoureuses et de couples.

Combien d’entres vous sont en ce moment dans des crises, des doutes, des remises en questions ! Tous vos repères, vos certitudes volent en éclat ! Et si cela ne vient pas de vous, vous avez donnez rendez-vous à une âme amie pour vous réveiller de la torpeur. C’est inconfortable n’est-ce pas ?

Quand cessera-t-on de nous malmener ? Pensez-vous parfois en envoyant vers nous un regard accusateur. Car dès que les perturbations s’intensifient quelque peu, vous reprenez vos vieux réflexes de victimes, victimes de la vie, du ciel, de Dieu ou de ses saints ; victime de vos parents, de la société, de votre partenaire. Je vous rappelle que c’est VOUS qui avez créé ce qui vous arrive.

Alors voici quelques éléments pour vous guider dans cette co-création d’évolution du couple.

En tant qu’humains incarnés, mon époux Yeshua et moi avons connu des phases d’attachement, de possessivité, de jalousie. Moi plus que lui d’ailleurs, mais peu importe. L’attachement fait partie de l’histoire des humains parce qu’il est le résultat de la séparation. Le souvenir de l’Unité a continué à brûler quelque part en vous, même dans les périodes les plus sombres et plus basses en vibration de votre humanité. Le sentiment douloureux d’avoir perdu quelque chose d’essentiel, et l’aveuglement à votre véritable nature divine, vous a fait errer à la recherche de cette unité perdue, à travers la relation à deux notamment.

Retrouver la complétude grâce à l’autre, voilà quelle a été votre quête au long de millénaires.

Vous aviez la conviction aveugle que vous seriez heureux seulement lorsque vous auriez retrouvé l’Autre, votre « moitié » comme vous dites. Et vous avez passé des vies et des vies dans cette recherche obstinée, et illusoire.

Maintenant, vous êtes en train de redécouvrir que vous êtes divin. Vous vous souvenez peu à peu de Qui vous êtes vraiment, que vous êtes le Tout et que vous êtes l’Un, vous le répétez dans vos méditations, dans vos conversations « spirituelles », et, cependant vous continuez à chercher L’Autre !

Vous vous gargarisez d’ « âmes sœurs » et de « flammes jumelles », sans comprendre de quoi il s’agit vraiment pour continuer à entretenir l’illusoire quête de cette « moitié » qui serait sensée vous apporter enfin la félicité. Et, sitôt que vous pensez avoir trouvé cette perle rare, vous n’avez de cesse de vous l’approprier, de vous l’attacher par tous les moyens. Cela va du grand scénario de la passion amoureuse, à celui du mariage d’amour, en passant par la manipulation, la culpabilisation, de soi-même et de l’autre, afin de mieux vous emprisonner mutuellement.

Ne voyez-vous point l’aberration de tout cela ?

Ne voyez-vous point le contresens qu’il y a à prétendre incarner l’Unité et continuer à vous accrocher à quelqu’un comme si votre vie en dépendait ?

Cela signifie-t-il qu’il ne faille plus aimer ?

Rassurez-vous, je ne suis pas en train de jeter le couple aux oubliettes, comme quelque chose d’obsolète. Il l’est cependant, mais tel que vous le connaissez et pratiquez depuis longtemps.

Je vous propose de dépoussiérer le couple : de passer du couple-attachement au couple liberté, de l’amour possession, à l’Amour Vrai.

Une des clés de cette transformation est de comprendre que vous n’avez plus à chercher la complétude émotionnelle, mais la complétude énergétique. Ce qui est tout à fait différent. Nous y reviendrons.

En tant qu’être humain incarné vous avez une polarité sexuelle, masculine ou féminine. Et, vous avez aussi ces deux aspects en vous.

On vous a déjà parlé, à plusieurs reprises, du mariage intérieur.

Avant d’espérer réaliser un couple équilibré dans votre vie, il est indispensable d’avoir réalisé le couple intérieur. Ce n’est qu’une fois que cette harmonisation, ces épousailles entre votre féminin divin et votre masculin divin sont accomplies, que vous vous aimez alors suffisamment pour vous sentir dans la complétude et ne plus la rechercher à l’extérieur de vous. Vous êtes alors amoureux(se) de vous-même et cessez de fantasmer sur l’Autre.

Je vous communiquerai une méditation pour la réalisation de ce mariage intérieur.

L’idéal, si l’on peut dire, c’est d’avoir d’abord eu cette prise de conscience, avant de rencontrer quelqu’un avec qui construire le nouveau couple, le couple liberté, dans l’Amour Vrai. Aussi, si vous êtes seul(e) en ce moment, ne vous précipitez pas pour rencontrer une personne, mais prenez plutôt le temps de la rencontre avec vous-même.

Libérez-vous des anciens schémas névrotiques et préparez-vous pour entrer dans la nouvelle énergie du couple, en toute conscience et en toute liberté. Et surtout sans précipitation aucune. S’il y a précipitation, soyez certain(e) que vous n’avez pas fini d’éliminer les résidus de peur et d’attachement.

Dans la rencontre Vraie, il y a une conscience commune du risque de l’illusion amoureuse. C’est donc en prenant le temps de la rencontre ou des retrouvailles d’âmes, que les deux personnes se choisissent, avec non plus le « besoin » de l’Autre pour remplir un vide, mais avec simplement le libre choix du partage. Il n’est plus question ici de coup de foudre ou de folle passion (si vous le regrettez c’est que vous êtes encore prisonniers de l’illusion !) mais au contraire d’un amour sans condition qui prend sa place et grandit peu à peu entre les deux êtres, dans un respect mutuel et une liberté mutuelle. « Liberté » ne signifiant bien évidemment pas la porte ouverte au batifolage à droite à gauche, mais liberté d’Être, d’être Soi avec l’Autre, en toute vérité, sans compromission aucune.

C’est pourquoi il est préférable aussi de prendre le temps avant de vivre l’expérience de la sexualité, qui sera alors sexualité sacrée, puisque partagée en toute conscience. Le choix de vivre ensemble ou séparément se fera également avec le temps, selon les préférences et la personnalité de chacun, et si le respect de soi et le respect mutuel sont là, tout sera juste.

Dans la nouvelle énergie il n’y a pas de règle de conduite particulière sur le fait de vivre ensemble ou non. Oubliez donc « ce qui se fait » ou « ce qui ne se fait pas » ! Tout est à réinventer dans le respect de votre être véritable.

Au risque de vous surprendre, je vous dirai même que la notion de fidélité change forcément aussi puisqu’il n’y a plus d’attachement ni de possessivité, donc plus de place pour la jalousie.

Là encore c’est une question de conscience et de cœur et non plus d’attirance sexuelle. Il est donc possible de partager cet amour sans condition avec plusieurs personnes, dans le respect absolu de chacun et en conscience. Ce qui n’est certes pas le plus simple et que je vous déconseille donc, tant que vous n’avez pas appris à être vrai avec vous-même et dans la relation à l’autre !

Ne voyez pas s’ouvrir, avec ces nouvelles perspectives, une ère de lascivité et de luxure, je vous assure bien que c’est tout le contraire ! Vous entrez cependant dans une énergie sacrée, dont la jouissance est bien plus immense et puissante que tout ce que vous pouvez imaginer.

Bien entendu, il se peut que vous ayez soyez déjà en couple alors que vous n’avez pas encore compris et célébré ces noces avec vous-même. Je ne vous cache pas que les choses sont un peu plus difficiles si vous voulez effectuer la transition à deux. Tout dépend aussi du niveau de conscience ou se trouve chacun. N’allez pas râler contre l’autre si vous trouvez qu’il ou elle est plus ou moins « avancé » que vous, souvenez-vous que vous n’êtes pas ensemble par hasard et que vous vous êtes « donné rendez-vous » pour expérimenter ensemble et être le miroir l’un de l’autre. Souvenez vous également que tout est juste : il se peut que vous réussissiez cette transition ensemble, il se peut aussi que vous réussissiez à vous séparer, parce que chacun avance à son rythme et que votre contrat commun doit prendre fin à ce moment-là.

Pour réussir la transition ensemble, il vous faudra de la patience et beaucoup d’Amour. La difficulté étant précisément de sortir de l’attachement et du jugement vis-à-vis de l’autre, pour entrer progressivement dans un amour sans condition, un amour vrai. Peut-être une séparation temporaire sera elle-même nécessaire pour faciliter ce processus de transformation en chacun de vous. Là non plus il n’y a pas de règle figée, soyez simplement à l’écoute de votre cœur. Il y aura de toutes façons certainement des périodes de doutes, de colère, de peur de perdre l’autre ou de se perdre soi. Soyez indulgent avec vous-même, comme avec l’autre : une telle transformation ne se fait pas du jour au lendemain, à moins d’une illumination subite ce qui reste possible mais rare, convenons-en.

Quoi qu’il en soit, il vous faut abandonner toute idée de posséder l’autre, de le façonner à votre idée ou convenance, de le retenir contre son gré, par quelque artifice que ce soit. C’est l’abandon à l’amour et l’acceptation totale de l’Autre qui deviennent la seule réalité possible.

Et, je le répète, dans le respect absolu de votre propre vérité aussi ! L’équilibre est délicat à trouver et il ne s’établira pas du jour au lendemain non plus. Ce sera un long chemin, à accomplir ensemble si vous l’avez choisi.

Quand bien même vous seriez dans le premier cas évoqué, où la rencontre se fait après la prise de conscience et le mariage intérieur, sachez que tout ne sera pas définitivement réglé et que votre cheminement de couple ne sera pas définitivement dénué de toute embûche.

L’important reste d’accomplir la partie la plus difficile de cette transformation, que ce soit seul ou à deux. Cela peut se faire en six mois ou en douze, ou plus, ou moins. Cela se fera… si vous l’avez choisi, comme c’est juste pour vous, à votre rythme.

Comme je vous le disais, alors que vous aurez réalisé la complétude émotionnelle et amoureuse en vous, vous cesserez de la chercher avec l’autre. Vous vous sentirez libre et heureux. Libre d’être seul ou en couple.

La seule recherche de complétude avec l’autre sera alors d’ordre énergétique.

Entendons-nous bien : cette recherche-là non plus n’est pas obligatoire. Certains êtres choisissent une voie où la sexualité est absente parce que transcendée. Et c’est juste aussi. Mais ce n’est pas cet aspect-là qu’il m’appartient d’aborder aujourd’hui.

Je reviens donc à l’énergie du couple vrai et à la sexualité sacrée.

S’il est vrai que l’on est plus fort à deux que seul, c’est dans la réalisation de ce couple nouveau et établi dans l’Amour Vrai, que cela prend tout son sens.

Par l’union des cœurs et des corps naîtra alors une troisième énergie (je ne parle pas ici d’un enfant), fruit du féminin divin et masculin divin réunifiés. Cette troisième énergie, une fois assez forte et puissante pour exister en permanence, viendra véritablement compléter l’énergie de chacun en tant qu’individu physique.

Même séparés géographiquement, les deux resterons connectés par cette troisième énergie fruit de leur union et qui les accompagnera l’un et l’autre en permanence.

Cela sera développé dans le message sur la sexualité sacrée évoqué précédemment.

Imaginez-vous seulement la puissance de ce couple ?

Je vous assure que l’Amour qui relie un tel couple est véritablement indestructible et éternel. Et qu’il n’a plus rien d’une illusion.

Mes chers enfants, « il n’y a que l’Amour ».*

Message canalisé par Anamaria Molina, le Dimanche 23 Janvier 2011.

Vous pouvez reproduire ce texte et en donner copie aux conditions suivantes :

  • qu’il ne soit pas coupé
  • qu’il n’y ait aucune modification de contenu
  • canalisation Anamaria Molina, 23/1/11

Publié dans Canalisations Diverses sur les Flammes Jumelles. | 2 Commentaires »

Le Couple Intimiste.

Posté par editecyloniah le 19 mai 2011

le-couple-intimiste dans Le Couple Intimiste.

Le Couple Intimiste. dans Le Couple Intimiste. 231

 _________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________

Des faits extraordinaires, des coïncidences “magiques” des concours de circonstances peu communes président à la rencontre du couple intimiste; c’est comme si, dans l’invisible , un magicien blanc agençait les petits hasards, les signes pour créer “comme un tapis de roses” pour le couple. Dans l’environnement socio-spatial des deux individus formant ce futur couple, des intuitions d’un événement sortant de l’ordinaire seront perçues. Les initiés de la planète ressentent un fait de cet importance qui arrive sur la terre. Les forces qui concourent à l’agencement de la “rencontre” agissent sur les courants éthériques pénétrant les humains ainsi que la planète.

Le “commun”, qui entend dire qu’il doit se passer quelque chose, croira invariablement à l’approche d’une catastrophe, comme s’il n’y avait que ce genre d’événement qui ait de l’importance, qui revête une allure grandiose. Soyez assurés que la rencontre d’un couple intimiste crée beaucoup plus d’ondes sur les divers plans que n’importe quel fait géologique, historique ou scientifique, car il ne s’agit pas ici d’un résultat karmique issu de l’effet de la loi générale mais d’un fait Cosmique inscrit dans le Plan Divin de la Réintégration des êtres et sujet à la loi d’exception qui considère chaque être comme Unique dans la Multiplicité Divine.

La fête sera dans l’air; il se passera sur la terre un fluide érotico-ludique et les individus en correspondances psychiques avec le couple profiteront de cet influx nouveau. L’amour est vraiment l’événement le plus capital qui puisse se passer sur la terre et quand il allie le relatif à l’absolu comme le cas de la rencontre du couple intimiste, il engendre des courants fluidiques des plus magnifiques. Il faut bien comprendre ici qu’il ne s’agit pas d’un événement humain mais d’un fait divin au sein de la matière. Le fait est divin non pas par la forme qu’ est dans sa continuité un élément matériel, mais par la reconnaissance, l’union d’une même âme retrouvée et par l’union d’une même Identité du Divin.

Le couple intimiste, ainsi formé, constitue un Absolu au sein du relatif. Est-ce a dire que ce couple n’est plus humain? Le couple intimiste est toujours constitué d’individus mortels de par leurs structures matérielles, mais il devient le symbole vivant d’un archétype existant dans une des dimensions de l’éternité. Ce couple est l’Adam et Eve primordial ainsi qu’une manifestation du Divin créateur issu de l’Un Multiple.Les êtres formant ce couple sont Un Etre Parfait mais, en tant qu’individualités, ils ont comme tous et chacun des qualités et des faiblesses. Ils sont des individus polaires mais leur Identité du Divin est de même essence. Ces êtres seront individuellement les deux pôles d’une même vérité. À ce titre, chacun manifestera à un certain moment un des aspects du couple et cet aspect sera inhibé pour un, quand il sera actualisé pour l’autre.

Les talents de l’un seront complétés par l’autre, les faiblesses de l’un dans un domaine seront compensées par l’autre, et ainsi de suite. Ils sont en quelque sorte les deux faces d’une même médaille. Quand ces deux êtres se trouvent, ils ne se quittent plus. S’ils ont des enfants, ils attirent dans leur aura des entités de hauts niveaux spirituels issus des plans de l’éternité ainsi que des anges qui viennent participer à leur joie. Le couple intimiste n’est pas à l’abri de toutes les difficultés car il subit quand même l’environnement de la loi générale mais, n’étant plus son sujet direct, il peut en contourner ses effets. La force engendrée par la parfaite polarité du couple contournera l’effet du karma qui deviendra nul chez lui. Il ne sera plus sujet au”tu travailleras à la sueur de ton front” car une Volonté Supérieure d’harmonisation agencera les événements pour extraire le couple des effets négatifs de la générale.

untitled.jpg

Ce couple se devra-t-il une fidélité charnelle exclusive? Bien que les individus du couple intimiste soient des êtres complètement polaires, ils sont en tout premier lieu des Identités divines de l’Un Multiple. Il se peut que le Divin veuille explorer “la forme” et, ici, il s’agit de la liberté du Divin. Le problème qui se pose alors pour le couple intimiste est le suivant: c’est un problème cosmique. Ce couple s’est trouvé, la soudure alchimique est. entreprise et doit tout naturellement se compléter. S i l’un des êtres ressent un désir d’explorer la forme et que l’autre, pour des raisons de troubles fonctionnels du corps des émotions, ressente de la souffrance à cette idée, il se peut que l’autre partenaire intime remette à une incarnation ultérieure ce désir.

Ce qui peut en résulter est de nature cosmique. La soudure alchimique peut de ce fait être stoppée temporairement et ainsi l’un des individus du couple pourra, lors de la mort, aller sur les plans de l’éternité tandis que l’autre pourra revenir sur terre comme avatar et poursuivre l’exploration de la forme jusqu’à parfaite compréhension, parfaite satisfaction, et parfait détachement. Ceci étant survenu, ils se retrouveront tôt ou tard sur les plans d’éternité, et les noces chimiques auront lieu “ailleurs”, en “d’autres temps.

Idéalement, il faudrait que les deux êtres du couple intimiste puissent explorer la forme jusqu’à satiété et qu’ainsi, détachés de la forme, ils vivent intégralement la rencontre, l’union et la soudure dans une même envolée. Lors de la mort, ils entreprendront ensemble le processus de Réintégration des Êtres du plan divin et ne seront pas attirés à nouveau par le désir de la forme au sein de la matière.

zzzzzzzzzzzv7dixt8g.gif

Quelle différence y a-t-il entre le couple causal et le couple intimiste?

Le couple causal est le couple résultant d’une union karmique. Ce couple n’est généralement pas l’union de deux âmes soeurs. Il est plutôt la juxtaposition de deux individus d’essences et de natures différentes, en conjonction matérielle, dans le but de liquider un certain karma. Quand le karma des individus constituant ce couple est liquidé et qu’ils n’ont pas accumulé pour eux un autre karma, ce couple se dissout sans que cela n’engendre d’autres conséquences karmiques.

La plupart des mariages sont des unions karmiques et ces unions se défont aussi facilement qu’elles se sont faites. Les enfants issus de ces unions sont en relations karmiques avec les individus qui composent ces familles. L’indissolubilité du mariage n’est pas, dans ces cas, une réalité cosmique. Elle est en quelque sorte un voeu, une tendance, et la perception d’une réalité cosmique non applicable à la masse des individus. C’est une mauvaise compréhension du couple causal et un empêchement, issu de la loi générale, à la rencontre de l’âme-soeur et aux noces alchimiques, seul vrai mariage des âmes et des Esprits.

Si la rencontre de deux âmes- soeurs s’effectue sans qu’aucun des deux individus ne soit un initié, donc, sans Identité Divine, il en résultera, malgré de nouvelles incarnations dans la spirale évolutive au sein de la loi générale, le karma individuel de chacun continuant d’exister. La différence sera que ces deux âmes-soeurs se rencontreront à nouveau dans l’incarnation suivante et il leur sera montré, juste avant leur incarnation respective, la façon d’atteindre les “noces chimiques” par la voie initiatique. S’ils n’ont pas engendré d’autres liens karmiques avec d’autres individus et qu’ils sont à l’écoute de leur moi profond, ils saisiront, au moment opportun, l’occasion, la grâce d’intégrer la voie verticale initiatique. Ils ne participeront plus au cheminement des créatures du Divin, mais à la création, ainsi qu’au plan de la réintégration des êtres.

La symbolique des êtres

Le couple intimiste étant dans le monde matériel un état de perfection, il se représente par des symboles qui sont eux-mêmes des archétypes vivant sur les plans de l’éternité. Le couple intimiste sera Pape et Papesse de l’Intimisme. Il est l’antique serpent Ouroboros, celui qui se mord la queue . Cela signifie que les énergies créatrices du couple seront dorénavant transférées de l’un à l’autre pour y être repolarisées. L’un sera la nourriture de l’autre. L’étole est le vêtement qui les représente, image d’ouverture de l’un à l’autre. Contrairement à la cravate, cette étole dénouée en est justement la vraie forme.

Qu’est-ce que l’intimisme?

L’Intimisme est un rapport d’intimité entre les êtres et plus particulièrement ici, entre les deux êtres du couple. C’est le couple, “en vérité”. Plus qu’une attitude, cette vérité s’inscrit au niveau de l’être et pénètre même jusqu’aux motivations des comportements et des actes les plus anodins. On comprendra dès lors qu’il n’est pas facile de se reconnaître comme intimiste. Toute l’organisation temporelle de l’homme est imbriquée dans le mensonge et s’s'étend forcément à l’intérieur du couple causal. Les relations “normales” de l’homme et de la femme sont généralement basées sur un compromis, car dès l’instant où un couple se rend compte qu’il n’est pas le couple idéal, fait de deux êtres de même essence,tant que ce couple n’a pas un désir ardent de fusion qui se traduit concrètement par une vie où tout est vécu ensemble, au jour le jour, d’heures en heures, d’instant en instant, c’est, somme toute, que la relation est bâtie sur un mensonge.

Si un homme reconnaît véritablement sa femme pour sa femme et vice-versa, il devrait quitter son père et sa mère, c’est à-dire le monde extérieur, et ne faire qu’un seul être et une seule chair avec son âme-soeur. Le compromis dont j’ai parlé plus haut se manifeste jusque dans le travail. Si deux personnes se séparent pendant de longues heures durant la semaine et s’accommodent de cette situation, sous prétexte “qu’il faut bien gagner sa vie”, c’est qu’implicitement ils connaissent, sans se l’avouer,qu’ils sont mieux l’un sans l’autre.

zzzzzzzzzzzz4k2u66q1.jpg

J’entends des voix qui m’objectent que l’aspect matériel a aussi son importance, qu’un homme accompli doit s’assumer seul, qu’il ne doit pas avoir besoin d’une “béquille”, fusse-t-elle la personne aimée pour se réaliser pleinement, etc. Tous ceux qui soutiennent honnêtement ces points de vue sont des êtres qui n’ont pas rencontré leur être intime ou bien que, trop absents d’eux-mêmes, ils ne l’ont pas reconnu, En Dieu, l’homme n’est pas sans la femme ni la femme sans l’homme!

En vérité en vérité, je vous le dis, c est-à-dire intimement, intimement je vous le dis, il n’y a rien d’autre à faire sur la terre que de s’aimer, le reste n’étant que vanité et poursuite du vent! Peut-on aimer à moitié? Peut-on se donner par petits bouts? Comme il n’y a que l’impossible qui risque d’être vrai, il faut tenter l’impossible, particulièrement dans la relation privilégiée avec l’être que nous croyons notre être intime. Si chacun appliquait ces vérités, la face du monde changerait. Imaginons, pour quelques instants, un monde basé non plus sur le mensonge mais sur la vérité du couple. Imaginons à la tête des pays, non plus un individu, mais une entité-couple, avec cet apport constant des deux points de vue complémentaires, avec cette concertation, en vérité.

Bien sûr pour des raisons que j’explique dans cet ouvrage , la rencontre de l’être intime n’a pas toujours lieu de façon à être reconnue. Mais si la base de l’échéance avec le partenaire causal était établie sur la vérité, un grand pas serait fait dans la poursuite de cet idéal. En prenant conscience de ce fait et en créant un désir intense, tous ceux qui aspirent sincèrement à cette réalisation appellent vers eux un archétype qui va tendre, comme le vide attire le plein, à se réaliser.

Ce couple, en soi, devient alors l’église intimiste, l’église en vérité. Contrairement aux religions, qui sont des institutions humaines, cette église est une entité spirituelle intemporelle, et reçoit son influx de la première dimension des plans de la perfection.

La papillon (le Monarque) est également le symbole de la réalisation du couple intimiste dans les noces mystiques. La cravate dénouée ou l’étole représente en plus la suprématie du couple sur l’antique serpent de la Genèse, instigateur de la loi générale. Soulignons le fait intéressant que certains hommes revêtent parfois un noeud papillon; ceci est comme le reflet d’une acception de la femme en général ainsi que leur part de féminité.

Quant à la symbolique du Pape et de la Papesse, elle se réfère à l’état de perfection du couple réalisé, à la primauté, dans le monde matériel, du couple en état de manifestation et à la réalité de l’Amour manifesté qui embrasse toutes les facettes de l’être. Cette symbolique se réfère aussi au sentiment du couple d’être, “père et mère de la multitude”.

zzzzzzzzzzzzzzz10766621.jpg

Fonctionnement du couple intimiste

Le couple intimiste représente dans son ensemble ce qu’il y a de plus féminin et de plus masculin. À ce titre, comme entité couple, il rayonne, réchauffe, et crée chez les individus qui entrent en contact avec lui l’exaltation de l’éros. Ce couple ne semble pas vieillir car il renaît périodiquement “de ses cendres”. Il se manifeste comme “deux chauffeurs” pour une même voiture. Chacun se passe périodiquement le volant, car ils sont alternativement Force.

Cette Force provient de la Troisième Personne Trinitaire de la dixième dimension. On exprime en langage occulte la manifestations de la Force en disant “qu’on chevauche le tigre”. Ceci veut dire que cette force est maîtrisée et manipulée par l’initié qui en fait usage sans risque d’être détruit par elle. Cette Force s’apparente au feu électrique qui n’est que son reflet dans le monde matériel. La Force n’est pas une force aveugle mais elle obéit à des lois supérieures à notre dimension. Elle semble le donner des pouvoirs fabuleux sur la matière, car elle en transcende inévitablement les lois. Cette Force a le pouvoir d’ouvrir l’Esprit à l’entendement et à la parole.

Elle rend celui qui la reçoit , comme un Christ en action. Cette Force est agissante et provoque partout où elle se manifeste des prises de conscience et des remous en profondeurs susceptibles de faire jaillir la Vérité. Quand l’initié décroche temporairement de la Force, il se sent comme l’alpiniste qui redescend de ses cimes. C’est un peu comme si son “intelligence” le lâchait. C’est pour lui un moment difficile mais la Force doit alterner dans le couple et être soumise à l’aspect masculin comme à l’aspect féminin. Quand la Force se manifeste à travers la femme, l’émanation se présente tout à fait différemment. C’est ici l’irrésistible douceur qui s’impose, qui commande.

La Force se manifeste chez la femme par la révélation instantanée du Savoir. Si l’initiée a conquis le “pouvoir” du silence, la Force se déverse en elle en connaissance, en réponses, en compréhension des lois, des effets , des synthèses lumineuses, comme ce Savoir éminemment aimant, qui sous-tend 1e Tout. Comme l’ère du Verseau est sous le dynamisme de la communication, le couple intimiste participera activement à la diffusion du “communicable”. À cet effet, les deux êtres composant le couple se compléteront dans l’oeuvre de communication. Quand l’un sera dans la phase active de la communication, l’autre sera dans la phase méditative, et ainsi il y aura une constante alternance de l’actif et du passif. Ceci n’est que l’un des aspects les plus extérieurs de la relation privilégiée du couple intimiste.

Le couple intimiste est comme en vacances sur la planète quand il n’est ni dans l’action ni dans le combat. À cause du Savoir initiatique, il est détaché de l’ambition, de la réussite, de la renommée et de la gloire, connaissant pour l’avoir éprouvée intimement, la vacuité des choses.

zzzzzzzzzzzzzzzzzozeilukf.gif

Le pèlerinage de l’âme dans la matière

Les questions que le lecteur est en droit de se poser sont les suivantes: est-ce que de tels couples existent? Comment peut-on y parvenir? Disons tout d’abord que la recherche de l’âme-soeur est inscrite dans tout être humain. Comment l’âme se réincarnerait-elle si ce n’était ce puissant moteur qu’est la recherche de l’âme-soeur?

Lors de la mort, l’âme retourne sur le plan de ses affinités mais, après un certain temps de béatitude, sa partie manquante se fait sentir. Cet état fait naître le corps du désir, ou du corps de la sensation, et l’âme glisse doucement vers son incarnation. Plus elle est haute sur son propre plan, plus elle verra clairement le chemin à parcourir. En descendant, elle perdra sa vision d’ensemble. C’est ici que des erreurs peuvent se produire et faire naître l’âme trop tôt ou trop tard pour que sa rencontre avec son âme-soeur puisse être viable.

C’est quelquefois la cause sous-jacente de ces amours impossibles, à cause du manque de synchronisme dans l’espace-temps. Le karma accumulé jouera aussi un rôle de déviation car les individus sont imbriqués dans des unions et seront dans l’impossibilité momentanée de vivre intégralement cette rencontre intime. À cause des liens engendrés par le karma et difficiles à dénouer, ils ne pourront pas créer en cette vie la soudure mystique.

zzzzzzzzzzzzzzzzz44a57vqh.gif

Donc, pour qu’un couple intime se forme, il aura fallu généralement que deux âmes-soeurs désirent ardemment se trouver, ce qui viendra après un long cheminement à travers de nombreuses vies. Par contre, si un de ses individus du couple intime a reçu une initiation majeure, le feu alchimique aura effacé le karma de l’initié. Les événements vont alors favoriser la rencontre et il sera davantage conscient de l’importance de ce fait. Le couple ainsi constitué devient le symbole vivant d’un absolu.

Jusqu’à une époque récente, il se formait un couple intimiste par génération car les conditions karmiques de la Civilisation empêchaient une plus grande quantité de Réalisations. Depuis notre entrée dans l’ère du Verseau et l’accélération du temps cosmique, les possibilités de cette Réalisation se sont accrues car avec cette accélération, beaucoup plus d’âmes sont simultanément en incarnation sur la terre. En appliquant la “loi des grands nombres” ou la loi des probabilités il devrait exister soixante-douze mille couples la fin du vingt et unième siècle. Ces couples seraient ces “cent quarante quatre mille élus” dont parle la Bible.

http://jean-paul.barriere.pagesperso-orange.fr/Babaji/lecouple.htm

 

 

1dividerjsmyn.gif

 

zzzzzzzzzzzz1prt7pza.jpg

 

Le COUPLE MUTANT

 Le couple doit être créé par l’esprit de l’homme et l’esprit de la femme,

de là la différence entre le couple planétaire et le couple cosmique.

 

Le but du couple est de s’éduquer pour l’éther. Le but dans l’intégration d’une conscience de l’éther, c’est que l’esprit permet à ce que l’homme ou la femme puisse trouver un partenaire sur la Terre qui répondra à l’intelligence de son coeur, de son amour réel et d’une vie créative à deux. Le couple ancien est basé sur la psychologie de l’âme, la spiritualité de l’âme, l’émotion de l’âme et les désirs égoïques charnels des deux partenaires.

Le couple de mutants est un couple qui se crée et se vit dès le début pour des raisons vibratoires. Ce couple n’appartient pas aux ego, mais plutôt au devenir d’un autre temps, d’un nouveau temps, non pas un avenir, mais un devenir qui se créera d’esprit à esprit.

L’homme ancien cherche à tout prix une vie de couple pour avoir l’air normal. Dans cette vie de couple, il vit l’impression d’être évolué et d’avoir finalisé quelque chose qu’on appelle la solitude de l’âme seule. L’âme veut trouver son âme soeur dans un caractère psychologique et non dans l’esprit.

Le mutant n’est pas inquiet d’être seul dans l’âme puisqu’il a sa demeure dans l’esprit. Donc vivre à deux dans le cadre d’une vie de couple qui vit ensemble, et non pas qui se fréquente et vit séparément, deviendra un test vibratoire pour la conscience en mutation et un parfait piège pour un ego inquiet du paraître.

Nous parlons ici d’un couple, d’un homme et d’une femme qui habitent ensemble, qui vivent ensemble au quotidien et non pas d’une simple fréquentation, car dans la fréquentation il n’y a pas de couple mais que l’illusion d’un couple qui n’a pas encore pris racine.

Le couple de mutants est en devenir, il n’a pas d’avenir, mais il a un devenir, c’est-à-dire qu’il a une évolution dans le temps, il a une transformation à faire dans le temps, il a un rendement dans le temps, il a tout son temps, il n’est pas contrôlé par le destin ou par l’avenir, mais bien en relation continuelle de construction de par les deux esprits qui donnent une intelligence aux deux mutants. Donc la vie de couple du mutant a un devenir qui se construit à partir de la qualité consciente, intelligente des partenaires contre les pièges de l’astral planétaire.

L’astral planétaire qui constitue le couple dans l’involution est entièrement karmique, car la construction du double, la vie de l’éther, la science de l’esprit n’en font pas partie. Le couple de mutants est un habitat double contre les rouages des infâmes de l’astral, des entités de l’astral, des mémoires karmiques de l’astral qui polarisent le mental et l’émotion.

Le couple de mutants est un couple seul. Il n’a pas de fréquentation comme telle avec d’autres couples planétaires, pour la simple raison qu’il n’en n’a pas besoin. L’évolution de leur conscience, le rapport étroit avec leur propre intégration individuelle est suffisant. Ils sont ensemble pour finaliser une vie planétaire et non pas pour en créer une comme telle.

Le couple de mutants est déjà averti des rouages astraux, il se construit à travers l’expérience de la souffrance rendue totalement psychique, une souffrance où ensemble ils voient avec les yeux de leur esprit les assauts et les insultes du monde de la pensée astrale qui traverse leur mental, leur subjectivité, leur personnalité, leur émotion et ainsi ces mutants deviennent des survivants qui entrent de plus en plus dans l’éther de leur double cosmique.

Donc, dans l’impossibilité que ce couple puisse être créé sur la Terre à partir de la conscience de l’éther de la femme et de l’homme, dès le tout départ, dès le premier instant, un couple laboratoire, un couple expérimental, un couple polarisé deviendra effectif, c’est-à-dire ce couple deviendra la durée, la capacité, la contenance, le poids de leur propre expérience. Voilà pourquoi l’astral dans l’être humain est fait de sorte à ce que le couple brise souvent ou qu’il devienne entièrement psychologique et planétaire, sans évolution réelle.

Dans une évolution réelle, l’intelligence de la femme ou de l’homme reconnaît, par amour et par volonté, la souffrance psychique dans l’autre. Et pour reconnaître la souffrance psychique dans l’autre, ce couple a été profondément transmuté par les Ajusteurs de pensée…

Une vie de couple pour un mutant, pour celui ou celle qui vit seul, ne presse pas du tout. Le mutant sait attendre car il ne veut pas vivre une relation basée sur des désirs égoïques. Donc, en temps et lieu un partenaire lui sera présenté et ce partenaire aura déjà conscience suffisante de l’évolution réelle dans l’éther de la Terre et non simplement d’une évolution planétaire sur la Terre.

L’homme réel, la femme réelle doivent être parfaitement bien capables dans leur intelligence, dans leur volonté et dans leur savoir de supporter le temps de leur propre esprit. Le mutant doit supporter le temps au niveau d’une conscience de l’éther et ne pas souffrir psychologiquement du besoin de vivre une vie de couple planétaire afin de se sentir quelqu’un ou quelque chose pour l’autre qui subit la même loi astrale dans le couple.

La vie planétaire ne sait que répondre aux désirs égoïques de chacun et souvent la conscience la plus élevée en vibration finira par s’appauvrir éventuellement pour toutes sortes de raisons, toutes sortes de motifs psychologiques, tels que la dualité et la polarité entre le karma d’amour pour la femme et le karma du travail pour l’homme.

Cette vie de couple planétaire n’a pas de sens réel pour le mutant et il s’en tient loin. Il sait la différence entre le temps planétaire de l’âme et le corps de désirs par opposition à la vie intelligente du temps de l’éther. Donc le couple effectivement est très important au niveau de la conscience de l’éther. Nous parlons vraiment d’un couple conscient ici, un couple conscient des lois occultes de l’astral.

L’homme et la femme qui construiront un couple demain devront être suffisamment affranchis des rouages de leur âme, de la domination subtile et psychologique des entités qui traversent la pensée subjective et ainsi de suite, sinon ce couple ne vaut pas la peine d’être vécu au niveau de l’esprit.

Si le couple de mutants n’est pas créé dans l’éther, il deviendra une expérience astrale où les deux personnes éventuellement perdront un peu de leur esprit, de leur intelligence, pour arriver finalement à une séparation, à une rupture, ou à un calvaire psychologique de vie. Le couple doit être créé par l’esprit de l’homme et l’esprit de la femme, de là la différence entre le couple planétaire et le couple cosmique.

La vie de couple des mutants ne sera pas facile, car le strict nécessaire leur sera donné pour un long moment afin qu’ils développent la volonté et l’intelligence. L’Ajusteur de pensée n’a aucun avantage à rendre la vie du couple mutant simple et facile, bien au contraire.

Le point de rencontre dans la vie du mutant n’est pas simplement ses besoins à lui, mais la continuité de la fusion avec son propre esprit, puisque la création de l’homme réel n’est pas encore achevée, puisque l’homme a encore de la difficulté à bien reconnaître la présence de son esprit.

Il est évident qu’au tout départ, la vie de couple du mutant doit se créer entre deux mutants. Et si l’ego ne sait pas attendre, c’est qu’il est prisonnier du temps, et s’il est prisonnier du temps, il n’est pas encore un mutant réel dans l’esprit. Les sentiments que l’homme et la femme ont pour leurs désirs leur font souvent perdre le but réel de leur vie sur Terre dans cette vie.

Le but du couple pour le mutant est l’intégration de l’esprit, individuellement parlant. Ce couple devient lumière, et ensemble, plutôt que seul, ils deviendront des survivants de fin cycle. Le couple c’est gros, c’est grand, c’est cosmique, et ce couple se crée avec le temps de l’intégration de l’esprit. Une fois l’esprit libéré dans l’expérience du couple, seule la conscience demeure, l’énergie demeure, la lumière demeure, le reste n’est plus important.

Beaucoup de personnes spirituelles ou intellectuelles croient et pensent que leur couple est cosmique. C’est à l’homme de voir avec les yeux de son esprit et non avec les yeux de son ego, de son intellect ou avec des yeux colorés par sa vanité spirituelle. Il y a tellement de choses nouvelles à apporter sur le couple réel du mutant, car le but ultime du couple pour le mutant, pour les mutants, n’a rien à voir avec le couple psychologique, le couple traditionnel, le couple moderne, le couple spirituel, c’est tout un autre univers à découvrir.

La mutation se fait individuellement, mais le but du couple nouveau est de sortir leur esprit retenu prisonnier des mains de l’astral mental et émotif et planétaire qui conditionne parfaitement le couple ancien, le couple laboratoire, le couple psychologique dans leurs désirs planétaires qui n’est nul autre que le plan de vie de l’âme qui les unit ensemble et non la vie et l’évolution dans l’esprit. Mais le couple ancien ne peut voir la différence.

Le temps de l’éther n’est pas relié au temps planétaire. Dans la vie planétaire le temps est vécu psychologiquement par les deux ego qui forment le couple. Donc l’homme a des désirs et la femme a des désirs, mais ces désirs ne sont pas réels, ils ne sont que normaux, culturels, historiques, formels et psychologiquement intellectuels et émotifs. Voilà ce qu’est le temps planétaire, le temps de l’âme, le temps où les ego vivent la polarité tant bien que mal de leur plan de vie de l’âme qui les amène ensemble pour des expériences karmiques.

Seul l’homme mutant, seule la femme mutante peuvent percevoir vibratoirement ce qui est dit ici, tandis que l’homme psychologique, la femme trop sensible psychologiquement ne pourront percevoir le but fondamental du couple en mutation.

Plus le temps de la fin avance, ce temps déjà marqué, plus l’individualité du mutant prend de la place dans sa vie, et de moins en moins de place dans la vie sociale, culturelle, mondaine, historique, spirituelle, communautaire et ainsi de suite. L’homme conscient comme la femme consciente n’ont besoin que de la relation avec leur propre esprit, et étant dans leur propre esprit et non dans la chair de leurs désirs à satisfaire, le contact se fera, le courant passera et le point de rencontre se fera dans son temps.

Le couple du mutant est initiatique. Être un mutant, c’est déjà initiatique dès le départ et cette personne conscientisée n’a pas de temps à perdre dans son développement personnel à s’illusionner qu’une vie planétaire conduira à une vie cosmique, qu’un couple psychologique ou spirituel conduira à un couple cosmique, ceci est une profonde illusion.

Pour que le couple éthérique puisse être percevable, il faut que le couple planétaire ait déjà perdu toutes ses illusions psychologiques et spirituelles, bonnes ou mauvaises. Le couple planétaire se rencontre dans la chair et dans les désirs égoïques reliés au plan karmique des deux âmes qui les soudent ensemble vers l’expérience, d’où cet accouplement est astral dès le départ, car leur émotivité bloque l’intelligence de leur mental et le mental perd de l’énergie à cause de la charge émotive qui colore dans les premiers temps cette illusion d’être en amour et d’être heureux, jusqu’au moment où la réalité fera surface.

Les couples anciens ne peuvent presque plus se séparer, car le subconscient et l’âme les retiennent attachés à la mémoire de leurs souvenirs heureux et positifs. Combien de femmes et d’hommes souffrent de plus en plus dans leur couple. La créativité sociale, les fausses carrières professionnelles, les activités familiales, les activités sportives, le besoin de donner à leurs enfants ce qu’ils n’ont pas eu, et combien d’autres aspects psychologiques démontrent très bien un couple prisonnier dans les rouages psychiques de sa propre inconscience qu’il transmettra comme héritage à leurs semblables et à leur ressemblance dans la collectivité.

Le couple réel est en train de marquer son passage sur la Terre, et ce passage n’a rien à voir avec le bon caractère ou le bon tempérament, ou encore la belle âme de l’ego ancien.

Être mutant, c’est de bien savoir que l’énergie de la pensée subjective est irréelle. Dès lors, le mutant ne prend plus plaisir à jaser subjectivement de la pensée intellectualisée d’une subjectivité qui rend la personne qui jase tellement propriétaire de l’événement, et lorsque l’ego devient tellement propriétaire de l’événement, il n’y a plus de place pour la parole.

Le couple en mutation n’est pas social dans le sens qu’il ne crée pas de lien avec le couple ancien. Autant il y a un monde qui sépare l’homme nouveau, puis le mutant, puis le survivant, autant il y a une emprise qui psychologiquement retient l’homme ancien dans sa prison et dans ses vieilles formes psychologiques de survie planétaire.

Le couple nouveau sera le sceau de la création des deux esprits qui construisent ensemble une action de vie planétaire, transitoire vers une vie libre des infâmes qui dominent les sous-plans de la vie matérielle, une vie où se retrouvent tous les couples planétaires inconsciemment.

Le mutant n’est pas bousculé par le temps planétaire à prendre possession d’un couple, un couple qui ne conduit nulle part, un couple qui subira la domination astrale dans les trois mondes inférieurs.

La femme souffre karmiquement du phénomène de l’amour et elle croit que le couple planétaire va résoudre sa souffrance morale et psychologique. Quelle illusion astrale !

L’astral est chef dans le couple ancien. L’homme et la femme y travaillent toute leur vie et toute leur vie passera sans qu’aucun d’entre eux ne réalise qu’ils auront vécu toute leur vie en essayant de toutes les manières de la rendre heureuse, évoluée et satisfaisante, sans pour autant réaliser pour qui ils ont travaillé en réalité. Tout est perçu psychologiquement et spirituellement, et tout ce qui est perçu n’est que l’apparence sensorielle, émotive et intellectuelle du jeu des formes qui constitue leur union de couple psychologique.

1dividerjsmyn.gif

 

Publié dans Le Couple Intimiste. | Pas de Commentaire »

 

Le coin du savoir |
infomonde |
sebougreau |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sciences
| collège Adberrahim Bouabid ...
| Biblio-Titanic